PARIS 1er

Place du marché Saint-Honoré (1997) - métro Opéra (fermé à partir de 22h00)

C'est ici que s'élevait voilà deux cents ans le couvent des Jacobins devenu club révolutionnaire en 1789. Au 19è siècle, marche_bolfill_22quatre pavillons de style "Baltard" furent édifiés pour accueillir un marché, qui donna son nom à la place. En 1955 ils furent remplacés par un parking massif et laid. A la fin de la concession du parking, la mairie de Paris confia un nouveau projet à Ricardo Bofill. L'architecte catalan a achevé en 1997 la construction de st_honor_bureaux pour la banque Paribas. Renouant avec la tradition du 19è siècle des passages couverts bordés de boutiques, Bofill a édifié une grande halle vitrée, "fluide et transparente" en hommage à Baltard. Se terminant par un fronton triangulaire, elle est couverte par un chapiteau transparent qui évoque le marché. Les colonnes classiques propres à l'architecte sont ici discrètes, présentes seulement comme un rappel de sa signature. Aujourd'hui place_du_march_1cet immeuble accueille des sociétés telles que BNP Paribas ou Audi. Le Rez-de-Chausseé accueille des commerces, et fonctionne comme une galerie marchande couverte.

PARIS 7ème

Bureaux Gan, 154 rue de l'unversité (1993)paris_7__bureaux_gan2 - Station RER C Invalides

  Rue de l'université, les bureaux de la société Gan ont une architecture assz novatrice: La façade est entièrement vitrée, ce qui pour l'époque (1993) est encore très rare pour Bofill (le béton est encore très présent en façade). Cependant les grandes caractérisitiques architecturales de Bofill sont présentes: les colonnes des étages en béton sont visibles de l'exterieur,  deux colonnes soutiennent l'immeuble en rez-de-chaussée. Bofill joue avec les effets du verre (rôle de miroir). Le fait qu'il soit constitué d'une seule pièce amplifie cet effet. Cette réalisation arrive juste après celle du siège social des Parfum Chistian Dior, dans le 8ème. (Voir ci-dessous)

PARIS 8ème

Siège de Rochas (1987)paris_8__rochas1 - Métro Roosevelt

Le 8ème arrondissement accueille de très nombreuses réalisations de bureaux déssinés par Bofill. Sa première réalisation se trouve rue François 1er, pour le compte d'une société de cosmétiques (Rochas), en 1987. L'objectif était de créer un siège social qui représente le luxe, l'image de la société. Cette première création sera un succès. L'architecture est ici néo-classique: l'architecture est plus traditionnelle: la présence de béton clair permet de s'accorder avec l'architecture des immeubles mitoyens. L'immeuble devait aussi accueillir une boutique en rez-de-chaussée, une boutique qui devait s'accorder avec les niveaux supérieurs accueillant les bureaux de la société. Pari réussi donc, et désormais Bofill sera une référence pour la construction d'immeubles de bureaux, et plus particulièrement pour des sociétés de luxe. Avec cette réalisation Bofill passe des logements sociaux aux bureaux d'entreprises de luxe!

Siège Social Parfums Christian Dior, 33 avenue Hoche - Station Charles de Gaulle-Etoile

images5

Après la réalisation du siège de Rochas, de nombreuses entreprises feront appel à lui pour la réalisation de leur siège dans le 8ème: En 1992, il réalise les bureaux des Parfums Christian Dior. Cette architecture ressemble à s'y méprendre à celle des bureaux Gan réalisés l'année suivante dans le 7ème: On retrouve les colonnes en rez-de-chaussée, une façade entièrement vitrée. Cependant, Bofill y apporte une nuance, en jouant sur la forme des vitres.

Sièges sociaux AXA - Métro Miromesnil

Bâtiment Matignon (1998)

paris_8__axa_matignon2

En 1998, Bofill réalise ce premier immeuble pour le compte d'Axa. On retrouve la devanture vitrée, mais l'architecure intérieure a ici changé. Le verre  ne porte plus la façade de l'immeuble, mais devient ici un masque pour jes bureaux qui se trouve à l'intérieur de cette façade artificielle. Paradoxalement cette facade permet que l'immeuble s'accorde avec les immeubles mitoyens qui présentent une architecture haussmanienne classique.

paris_8__axa_rabelais

Bâtiment Rabelais (2000)

Deuxième immeuble du siège d'Axa se situant  6 rue Rabelais, réalisé en 2000, il présente la même architecture que le bâtiment Matignon, mais concerne une surface beaucoup plus importante. Les vitres toujours en surface, entoure entièrement les bureaux, que ce soit en facade ou sur le toit. Enfin, les immeubles mitoyens ne sont pas haussmaniens. Ils ont été réalisés durant les année 90. Ainsi, Bofill a voulu des immeubles qui s'accorde avec tous type d'architecture.

Siège Social Cartier, Cité du Retiro, 37 rue Boissy-d'Anglas - Métro Madeleine

citeduretiro3

En 2002, Unibail demande à Bofill de réaliser un immeuble de bureaux, situé dans la cité du Retiro. Cet immeuble d'une facture beaucoup plus classique que ces précédentes créations développe une surface de 21000m². Ilparis_8__bureaux_cartier1 s'agit des bureaux les plus chers de Paris. Aujourd'hui, Cartier International occupe la totalité de la surface. L'impacce que forme la cité du Retiro a permis à Bofill de jouer sur les formes du bâtiment: En effet, l'immeuble entoure entièrement l'impasse. Le béton n'est pas totalemet absent: il entoure les entrées de l'immeuble en façade permettant une meilleure intégration au reste de la rue.